Accueil Actualités Décès d’Hamed Bakayoko: Kandia Camara toujours inconsolable

Décès d’Hamed Bakayoko: Kandia Camara toujours inconsolable

par Zephirin

Quelques jours après l’inhumation du défunt Premier ministre Hamed Bakayoko, décédé le 10 mars dernier des suites d’un cancer, la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement technique et de la Formation professionnelle, Kandia Camara, pleure toujours son patron. Dans un hommage véritablement touchant, le député fraichement élu de la commune d’Abobo a reconnu les qualités d’ « Hambak, le Golden Boy, le Chao des Chaos ». « La Côte d’Ivoire vient de perdre une chance de se parler à elle-même, bien au-delà des barrières et des chapelles. Nous pleurons un artisan de paix et de concorde, le responsable politique qui portait fièrement les idéaux de son parti sans jamais s’exiler dans l’unilatéralisme manichéen », lit-on dans cet hommage au défunt maire d’Abobo.

Non sans évoquer la finesse Hamed Bakayoko à parler aux cœurs des Ivoiriens. « Ayant un art inné du consensus, il savait associer les paradoxes et en tirer le meilleur profit. Il était, dans la galaxie politique ivoirienne, celui qui parlait au cœur des Ivoiriens et entendait le souffle intime de leur âme », a fait savoir la Pélé nationale au sujet de celui qu’elle appelle affectueusement « mon jeune frère si attentionné ». Dans cet hommage, Kandia Camara n’a surtout pas oublié le Président de la République Alassane Ouattara qui perd un autre de ses ‘’fils’’ en à peine 8 mois après Amadou Gon Coulibaly. « Dans l’impuissance qui nous frappe, nous prions Allah d’apaiser la souffrance des vivants. Nos pensées vont vers le Président de la République, SEM Alassane Ouattara, ton mentor, ton modèle, ta référence et ton père. Vers la Première Dame Dominique Ouattara, ta Maman qui te chérissait tant. Nous mesurons la douleur de Yolande, ton épouse adorée, et de tes braves enfants. Dieu seul peut leur apporter le réconfort en ces circonstances particulièrement difficiles », a-t-elle réconforté les êtres chers de l’illustre disparu.

XG

Articles similaires