Accueil Actualités Représentativité des femmes à l’Assemblée Nationale: Le ratio hommes-femmes très déséquilibré pour la législature 2021-2026

Représentativité des femmes à l’Assemblée Nationale: Le ratio hommes-femmes très déséquilibré pour la législature 2021-2026

par Zephirin

Bodoua Affoua Hélène, coordonnatrice du  comité de suivi pour la prise en compte du genre dans les processus électoraux a annoncé, jeudi 1er avril 2021 que la législature 2021-2026 est marquée par un ratio hommes-femmes très déséquilibré.

Elle a clarifié que cette  situation résulte du fait des résultats définitifs des élections législatives proclamées par le Conseil Constitutionnel en la date du jeudi 25 mars 2021. Sur  un total de 254 députés, 222 hommes élus contre 32 femmes soit un pourcentage de 12,59%. Une légère hausse contrairement à la législature précédente qui était de 11,37%, malgré les efforts du Gouvernement.

Ce qui donne un taux d’augmentation de trois femmes députés par rapport à la dernière législature (29 femmes députés sur 255 au total).  « Le pourcentage d’augmentation de femmes représentées à l’Assemblée Nationale pour la nouvelle législature est d’à peine 1,22%, bien loin des chiffres espérés », a-t-elle déploré. Une position qui, à en croire Bodoua Affoua Hélène, maintient la Côte d’Ivoire dans les derniers rangs des classements de la CEDEAO, de l’Union Africaine et de l’Union interparlementaire.

Le Gouvernement ivoirien pour améliorer la représentation féminine dans les instances élues, a fait voter une loi (N°2019-870 du 14 octobre 2019). Cela a été accompagné du décret N°2020-941 du 25 novembre 2020 qui en fixe les modalités d’application ordonne aux partis politiques de présenter au moins 30% de candidates pour les assemblées élues. Une loi qui malheureusement n’a pas été respectée par les partis politiques.  

Le  comité de suivi pour la prise en compte du genre dans les processus électoraux a , à  cet effet, appelé le président de la République et le Gouvernement à tout mettre en œuvre pour faire respecter les dispositions de ladite loi en faisant intégrer les modalités d’application du décret n°2020-941 du 25 novembre 2020 au code électoral révisé le 08 avril 2020 et la faire appliquer sans délai pour des élections inclusives et apaisées à venir. La Coordinatrice a saisi l’occasion pour exhorter les partis politiques à encourager les femmes à se porter candidates et à les intégrer dans leurs instances dirigeantes.

HG

Articles similaires