Accueil Actualités Editorial: ‘’La Côte d’Ivoire Solidaire’’ en marche…

Editorial: ‘’La Côte d’Ivoire Solidaire’’ en marche…

par Zephirin

Il a vu le jour le 6 avril 2021. Et il reste conforme à la vision du président de la République Alassane Ouattara qui, lors du Conseil des ministres du mercredi 24 mars 2021, a donné une orientation précise sur ses prochains collaborateurs. « Il appartient au nouveau Premier ministre de me faire des propositions en tenant compte de mon souhait pour un renouvellement générationnelle », a recommandé le chef de l’Exécutif ivoirien. Il s’agit du premier gouvernement Patrick Achi, qui est une équipe plus resserrée et plus rajeunie dont l’architecture épouse les grandes orientations du projet de société du Président du Rassemblement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP, parti présidentiel), El Hadj Alassane Ouattara. Ce gouvernement qui intervient après le renouvellement de la nouvelle Assemblée nationale, suite aux élections législatives du 6 mars 2021, épouse bien la diversité régionale de la Côte d’Ivoire, et est en passe d’être un outil qui permettra à ce pays de poursuivre sa marche dans la voie d’un progrès et d’un développement harmonieux. C’est en cela que le nouveau Premier ministre, Patrick Achi, a rappelé que ce gouvernement dont il a l’insigne honneur de coordonner l’action, sous la haute autorité du président de la République Alassane Ouattara, se veut un gouvernement de mission et de combat. Avec un seul objectif : la mise en œuvre diligente et réussie du programme de société sur la période 2021 – 2025, fondé sur la vision 2030 d’une ‘’Côte d’Ivoire Solidaire’’. Outre cette vocation de ‘’mission et de combat’’, le gouvernement Achi 1, avec ses ‘’41 artisans’’, doit également être une équipe de résultat. D’ailleurs, le président de la République l’a clairement manifesté lors du premier Conseil des ministres du 7 avril 2021. En effet, tout en exhortant à mettre l’accent sur la consolidation du triptyque paix – sécurité – cohésion à travers le renforcement des institutions, de la justice et de la réconciliation nationale, le Chef de l’Etat Alassane Ouattara a fait, clairement, part de ses attentes. A savoir, la poursuite des réformes, notamment en matière de gestion des finances publiques, d’amélioration du climat des affaires et de lutte contre la corruption pour laquelle un ministère spécifique a été créé. Pour parvenir à ces résultats, le Chef de l’Etat ne s’est pas encombré de fioritures pour prescrire la potion magique qui est d’inviter les membres du gouvernement à travailler en équipe, à faire preuve d’une grande humilité et à être aux contacts des populations afin de mieux les servir. Étant entendu que les défis restent encore nombreux pour la mise en œuvre réussie de l’ambitieux programme de développement du premier citoyen ivoirien intitulé « La Côte d’Ivoire Solidaire », qui place chaque fils et filles du pays au cœur de l’action de l’Etat. Un programme pour lequel les Ivoiriens ont brillamment élu Alassane Ouattara, pour un premier mandat sous la troisième République avec 94,27% des voix, à l’issue de la présidentielle du 31 octobre 2020.

 Par G. De Gnamien

Articles similaires