Accueil Actualités Gestion foncière: Les études des plans cadastraux des villes pilotes du PIDUCAS lancées

Gestion foncière: Les études des plans cadastraux des villes pilotes du PIDUCAS lancées

par Zephirin

A travers deux ateliers dans les villes bénéficiaires du projet, le PIDUCAS continue son déploiement dans les zones cibles. Bouaké et San-Pedro, villes pilotes du Projet d’infrastructures pour le développement urbain et la compétitivité des agglomérations secondaires (PIDUCAS) ont, récemment, abrité le lancement de renforcement du cadastrage. Nadia Amany, représentant le coordonnateur de la Cellule de coordination du PRICI (CC-PRICI), a indiqué que ces opérations « visent à améliorer les prestations des services administratifs » pour la deuxième ville portuaire, où a été organisée l’activité de lancement, le mois dernier, en présence de plusieurs personnalités dont le ministre-maire, Félix Miézan Anoblé et du Coordonnateur adjoint du Piducas, Dro Gabriel, selon une note d’information. Poursuivant, elle a souligné que l’opération « a pour objectif » de régulariser les lotissements sur le territoire communal, faciliter l’obtention des titres fonciers, sécuriser la propriété foncière et doter les collectivités de données et outils de décision dans la stratégie de développement de la commune. L’ensemble des travaux, dans les deux villes bénéficiaires, sont exécutés pour une durée totale de 15 mois et chiffrés à 659,5 millions FCFA. Précisons qu’au lendemain du lancement de renforcement du cadastrage dans chaque ville, il y a eu un atelier de restitution et de validation du Plan d’urbanisme détaillé (PUDE). Cet autre rendez-vous avait pour objectif de présenter le rapport diagnostic, les enjeux et les orientations d’aménagement, l’évaluation environnementale stratégique (EES). Il s’en est suivi des travaux en commissions, sanctionnés par une synthèse et une validation du rapport diagnostic, des enjeux et des orientations d’aménagement du PUDE. Le PIDUCAS, initié en juin 2017, et doté d’une enveloppe de 78 milliards FCFA grâce à un apport de la Banque mondiale et de l’Etat, vise à promouvoir de nouveaux pôles de croissances autres qu’Abidjan. Son exécution va s’étaler sur quatre ans. A Bouaké, en attendant l’élargissement de la route A3, la construction de l’hôtel de ville avec un centre d’affaires et le marché de gros, la réalisation de la voie d’accès au  village de Tollakouadiokro est achevée. Quant à la ville de San-Pedro, l’aménagement de la voie d’accès à l’aéroport, la construction d’une aire de stationnement pour poids-lourds et le relooking de la route de Balmer sont pris en compte par le projet. Au-delà, il faudra ajouter l’appui aux PME des localités ciblées afin d’améliorer leur compétitivité.

Mathias Kouamé

Articles similaires