Lutte contre le paludisme/Distribution de moustiquaires imprégnées: Le ministre Pierre Demba fait le point de la 4ème campagne

by Zephirin

Le ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de la Couverture maladie universelle, Pierre Demba, a dressé le bilan de la 4ème campagne de distribution gratuite de Moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action (MILDA) 2021 officiellement lancée le 25 avril dans le district sanitaire de Divo. C’était le mardi 15 juin 2021 au cours d’un point de presse au cabinet dudit ministère sis à la tour C au Plateau. Ce rendez-vous a été le lieu, pour Pierre Demba, de remercier ses partenaires que sont le Fonds mondial, les États-Unis à travers le Fonds Présidentiel de lutte contre le paludisme, l’OMS et l’UNICEF pour leurs différentes contributions. « Au total, 19 million de MILDA ont été distribuées aux ménages avec un taux de couverture de 97%. Le coût de cette intervention est d’environ 20 milliards de francs CFA», a fait savoir le premier responsable de ce département ministériel précisant qu’afin de combler le gap de 3% restant, ses équipes continueront la campagne de distribution. Le succès de cette campagne de distribution mousquetaires imprégnées n’est pas une raison de baisser la garde. Car, selon M. Demba, le paludisme tue 4 personnes par jour dont 3 enfants de moins de 5 ans en Côte d’Ivoire. Par conséquent, il reste l’une des principales préoccupations en matière de santé publique. «La mousquetaires imprégnées d’insecticides demeure le moyen le plus efficace préconisé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour rompre la chaine de transmission du paludisme, en offrant à la fois une protection chimique et une physique contre le moustique vecteur du paludisme », a indiqué le ministre de la santé. C’est pourquoi, le ministre a exhorté les populations à une utilisation optimale des moustiquaires qui leur ont été mises à disposition en dormant correctement dessous comme cela leur a été conseillé par les acteurs de la campagne. 

S’inscrivants dans le même sens que le ministre, les partenaires de la campagne de la lutte contre le paludisme ont, les uns après les autres, félicité le ministre pour le succès de cette campagne. Pour Marc Vincent, représentant résident de l’UNICEF, en plus des prescriptions qui ont été faites aux populations, il importe aussi d’assainir le cadre de vie.  C’est dans ce sens, il a invité l’ensemble des acteurs de cette campagne à accentuer le message.

XG

Articles similaires