Fonction publique: La ministre Anne Ouloto créé un cadre permanent d’échanges pour une gestion optimale des personnels civils de l’État

by Zephirin

Le ministère de la Fonction publique et de la Modernisation de l’Administration a institué un cadre permanent d’échanges avec les gestionnaires des Ressources humaines des services de l’Administration publique en vue de bâtir une administration moderne, efficace et qui fournit aux usagers un service public de qualité.

Une plateforme qui est prévue se réunir de façon périodique, dans l’optique d’aboutir à une gestion optimale et à une répartition équilibrée et mieux contrôlée des effectifs dans les ministères, a été présentée au cours d’une séance de travail qui a enregistré la présence de l’ensemble des directeurs de Ressources humaines des institutions de l’État, ministères et Établissements Publics Nationaux. C’était hier, lundi 21 juin 2021, à Seen hôtel au Plateau. La ministre de la Fonction publique et de Modernisation de l’Administration, Anne Désiré Ouloto, a salué l’engagement et la détermination des DRH à vouloir servir la Côte d’Ivoire, après des constats établis lors de leur prise de contact qui remonte tout juste à deux mois. « Je suis très émue, très heureuse de voir tant d’engagement depuis le début de ces travaux », a-t-elle témoigné aux managers des effectifs de l’État, au sortir de cette séance de travail qui a portée sur 4 points essentiels. Il s’est agi du bilan et l’évaluation des affectations des admis aux concours 2019, des modalités pratiques de l’ouverture des mises à disposition, du contrôle de présence et de l’expression des besoins en personnels en vue de la tenue de la conférence de programmation. « la gestion maîtrisée des ressources humaines constitue un axe stratégique essentiel de la gestion de la performance, pour toute organisation, qu’elle soit portée sur le capital humain ou qu’elle soit mue par la fourniture de prestations de service public. C’est pourquoi, maîtriser tous les aspects de la gestion des personnels civils de l’Etat qui nous est confiée, servira de socle à la modernisation de notre administration, de catalyseur de son efficacité et de sa performance», a notifié Mme la ministre. Pour elle, « il apparait de manière évidente que nous devons revenir à nos fondamentaux, et que nous devons nous réinscrire dans le principe quasi-cardinal de la gestion des personnels civils de l’État à recruter sur  la base du catalogue des mesures nouvelles ».  Anne Ouloto, qui s’est félicitée de la convergence de vues sur la question, a laissé à l’appropriation des uns et des autres un certain nombre de mesures afin de tenir compte des contraintes de modernisation de l’administration ivoirienne. « Il faut nous définir une politique de gestion des ressources humaines civiles de l’État, poursuivre l’élaboration du référentiel des emplois et des compétences dans l’ensemble des départements ministériels, accélérer le profilage et la codification des postes de travail », a laissé entendre la ministre, précisant que les DRH doivent s’approprier cette instruction du Président de la République.

XG

Articles similaires