Ministère de l’Intérieur/Après une grève des agents: Le SYNAMICI appelle le Gouvernement au secours

by Zephirin

Au sortir d’un arrêt de travail observé du 5 au 7 juillet dernier, le Syndicat national des agents et professionnels du ministère de l’Intérieur de Côte d’Ivoire (SYNAMICI) a animé une conférence de presse à l’effet de dresser le bilan de cet élan de revendication. C’était ce vendredi 9 juillet 2021 à son siège sis à Adjamé au ‘’220 logements’’. Le secrétaire national général du SYNAMI-CI, Yves Désiré Sery, a, d’entrée, appelé le concours du Gouvernement afin de répondre à leurs revendications. « Nous appelons vivement le Gouvernement ivoirien à se pencher sur la situation salariale qui est au-delà de la misère », a indiqué conférencier. Parce que, selon lui, le recours à la grève est la dernière de leurs options. Poursuivant, il a situé le contexte de cette initiative. « Cette grève est la résultante du refus du ministre d’ouvrir le dialogue tant attendu par l’ensemble des agents et fonctionnaires de notre ministère », ferra-t-il savoir.
Pour ce qui est de la grève en question, Yves Désiré Sery a salué, « la détermination, la mobilisation exemplaire et l’enthousiasme » des syndicalistes ayant à 70% observé cette grève sur l’ensemble du territoire national, relevant à l’occasion de ce rendez-vous, certaines irrégularités à leur égard. « Il y a encore des agents au sein du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité qui sont payés en dessous du Smig (…) certains agents travaillent 12 mois et reçoivent un salaire de 7 mois… », a-t-il souligné. Face à cette situation d’ « injustice », M. Sery et l’ensemble des syndicalistes se disent mobilisés jusqu’à la satisfaction de leurs différentes réclamations. « Si rien n’est fait, nous également n’allons pas baisser la garde. Nous continuerons à lutter jusqu’à satisfaction totale de nos points de revendications », a prévenu le gréviste.
Rappelons que les points de réclamation dudit syndicat sont entre autre : « la signature du décret portant institution d’une prime d’astreinte à tous les agents et fonctionnaires du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, la signature du décret portant tarification des actes en vue d’une institution d’une prime d’incitation au dit ministère, la signature décret instituant la police préfectorale, l’avancement des gens de maison, le reversement des salaires bloqués en 2018-2019 ».
XG

Articles similaires