BTS session 2021: Le Ministre Adama Diawara annonce la suppression de certaines filières

by Zephirin

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, le Professeur Adama Diawara, a donné le top départ des épreuves écrites du Brevet de Technicien Supérieur (BTS), session 2021. Le lancement de ces épreuves, hier lundi 9 août 2021, a donné lieu à une visite du ministre de tutelle au Lycée classique de Cocody et au centre William Ponty  de Yopougon aux pas de course.

Au sortir de l’étape de Cocody, le ministre a exprimé ses attentes se rapportant à cet examen aux hommes de medias. « Nous venons de lancer les épreuves écrites du BTS 2021. Ces épreuves écrites vont se dérouler sur 4 jours, c’est-à-dire du 9 au 12 août 2021. Ensuite, nous aurons les épreuves pratiques du 16 au 21 août 2021. (…) Le 23 septembre 2021, les premiers résultats d’admissibilité paraîtront », a-t-il dit. Comme l’année dernière, le ministre a aussi mis un point d’honneur sur la lutte contre la fraude. « L’année dernière, nous avons procédé à une lutte acharnée contre la fraude. Cette année ce sera encore le cas. Il faut faire en sorte que les résultats affichés soient en corrélation avec le niveau d’apprentissage de nos apprenants », dira-t-il, espérant que les résultats de cette session soient meilleurs. Il faut noter que le BTS 2021 connait une augmentation du nombre de candidats par rapport à l’année dernière. « Nous avons 56 750 candidats,  ce qui est quand même énorme. Et les 56 750 candidats, je signale qu’on a 73% qui sont dans les filières tertiaires qui sont au nombre de 10, et les 27% restant dans les 23 filières industrielles », a-t-il fait savoir.

Par ailleurs, le Prof. Adama Diawaraa annoncé des innovations au niveau du BTS en vue de donner de meilleures chances aux diplômés à l’issu de leur formation. « Des innovations interviendront lorsqu’on aura fini de procéder à la réforme du BTS. Ces innovations vont consister à regarder le bassin de l’emploi pour savoir quelles sont les filières porteuses d’emploi au niveau du BTS. Les filières qui ne sont pas porteuses d’emploi seront supprimées. On ne retiendra que les filières porteuses d’emploi, et ces filières-là, il faut faire attention, parce qu’on est dans un processus d’adéquation formation-emploi, pour faire en sorte que les diplômés puissent s’insérer facilement au niveau du marché de l’emploi. Dans ce cas, ce qui va se passer pour les filières porteuses d’emploi, nous allons revisiter les curricula, de commun accord avec le secteur privé », a notifié le ministre Adama Diawara.    

Zéphirin Gohia

Articles similaires