Coopération Côte d’Ivoire-Maroc/La communauté marocaine montre son implication

Contribuer au bien-être et au développement des intérêts de la communauté marocaine en Côte d’Ivoire, apporter assistance aux enfants orphelins et veuves, sont, entre autres, les missions que s’est assignée L’Assemblée du Conseil des Marocains résidents en Côte d’Ivoire (ACMRCI). Après des années d’existence, Chahdi Ouazzani, Pdt et les membres ont marqué une pause pour dresser le bilan des activités de ladite organisation.

A cet effet, le Président Ouazzani était face à la presse le jeudi 29 août 2019, dans les locaux de l’association. Selon lui, après plusieurs activités menées durant des années, il est opportun de s’asseoir, voir ce qui a été fait, et faire des projections pour les années à venir. A l’en croire, grâce au dévouement des membres du bureau élargi de l’association, le bilan est positif malgré les maigres moyens dont l’ACMRCI dispose. Égrenant les actions phares menées sur le terrain, M. Ouazzani, a dit : « Depuis plusieurs années, nous assistons les orphelins du village SOS d’Abobo à travers des dons en vivres et en non- vivres. Chaque rentrée scolaire, ce sont plusieurs kits scolaires qui sont offerts aux familles démunies. Aussi, nous apportons assistance aux veuves qui sont abandonnées à leur propre sort qui ont besoin d’aide chaque mois de ramadan. Le 17 août dernier, nous étions à notre 4e édition, de la journée don de sang au Centre national de transfusion sanguine de Treichville qui a vu la participation de quelque dizaines d’ Ivoiriens et plus de 100 Marocains sur les 5000 que compte la communauté en Côte d’Ivoire ».

Selon Chahdi Ouazzani, ces actions ont pour but de renforcer les liens d’amitié et de fraternité entre les deux peuples frères. Avant d’indiquer « ces actions s’inscrivent dans la droite ligne de la vision éclairée de nos dirigeants sa Majesté le Roi Mohamed VI, Que Dieu l’Assiste et son frère son Excellence Alassane Ouattara, président de la République, relatif à la coopération sud-sud qui traduit la symbiose entre la communauté marocaine et le peuple ivoirien frère », a-t-il souligné. Car dira-t-il, cette vision éclairée de nos deux dirigeants, va plus d’autant favoriser au rapprochement et à la solidarité qui unit nos deux peuples. « Celles-ci doit être accompagnée d’un partage dans tous les domaines, notamment le social et l’humanitaire », a-t-il mentionné.

3A

Laisser un commentaire