Biankouma : Albert Flindé mobilise la chefferie autour de la candidature d’AGC

Pour la victoire du candidat du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), Amadou Gon Coulibaly, à la prochaine présidentielle, les ministres Albert Flindé et Konaté Sidiki ne s’arrêtent plus.

A ce sujet, ils ont rencontré la chefferie traditionnelle du département de Biankouma il y a quelques jours.

Cette occasion a été le lieu pour Albert Flindé d’inviter ses interlocuteurs à s’approprier la candidature du représentant du Rhdp à l’élection présidentielle d’octobre 2020. Parce que, selon le ministre de l’Intégration Africaine, le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, a été préparé et choisi par le Chef de l’État, Alassane Ouattara, pour poursuivre son œuvre de reconstruction et de développement de la Côte d’Ivoire.

« Le Président de la République a choisi Amadou Gon Coulibaly qui est notre allié. L’alliance entre Dan et Sénoufo est solide », a-t-il fait savoir. Ensuite invitera-t-il ses hôtes à parler à leurs enfants. Et de poursuivre, « La politique de maintenant, c’est pour développer et non pour faire du bruit. Nous voulons la politique qui bâtit des écoles, des hôpitaux, des routes et électrifie nos villages. C’est cette politique que nous devons tous faire », a-t-il soutenu.

L’interlocuteur de la chefferie de Biankouma a aussi trouvé en AGC, selon lui, de nombreuses raisons que sont la loyauté, le sens élevé de l’État, la compétence qui militent en faveur du choix du Premier ministre en tant que candidat du parti d’Alassane Ouattara. « C’est un homme rompu à la tâche et qui aime le travail bien fait », a-t-il notifié. Pour privilégier l’intérêt commun et l’amélioration des conditions de vie des populations du Tonkpi que seul le Rhdp peut réaliser, Albert Flindé a invité les uns et les autres à abandonner la politique de la rancœur.

« Beaucoup de bonnes choses arrivent pour nous dans le Tonkpi. Parlons à nos enfants qui passent leur temps à critiquer sur les réseaux sociaux. Soyons tous derrière le Président Alassane Ouattara pour le soutenir », a-t-il insisté.

Le chef de tribu Gamassé, Kouigon Émile, a, au nom de ses pairs, rassuré les coordonnateurs du Rhdp quant à leur mobilisation pour Amadou Gon Coulibaly qu’ils « soutiennent à 100% ».

Par ailleurs, le coordinateur de la région de Tonkpi a demandé aux chefs de la localité de la reconnaissance au chef de l’Etat. « La chefferie de Côte d’Ivoire est redevable au Président Alassane Ouattara pour l’avoir organisée et pour lui avoir donné un statut », les a-t-il interpellé.

 

ck/Zed G.

Laisser un commentaire