Compétitivité des villes secondaires / Préservation des acquis: Un engagement citoyen initié à Bouaké et San-Pedro

Initié depuis juin 2017 pour une période de 4 ans, le Projet d’infrastructures pour le développement urbain et la compétitivité des agglomérations secondaires (PIDUCAS) est le fruit d’un financement conjoint, Etat de Côte d’Ivoire-Banque mondiale, pour 78 milliards FCFA. Bouaké et San-Pedro constituent les villes pilotes dudit projet. Les deux villes ont, justement, abrité une séance de travail sur l’engagement citoyen.

L’objectif, selon les initiateurs, est de sensibiliser les parties prenantes sur le concept d’engagement qui consiste à une participation citoyenne des populations à l’identification, la conception, la planification, la mise en œuvre, le suivi et surtout la pérennisation des projets dans le temps et dans l’espace. L’intérêt suscité par l’initiative s’est traduit par la présence d’autorités administratives et politiques, de directeurs régionaux et chefs des services de l’administration publique, de responsables d’université, des chefs religieux, communautaires et de quartiers. Les entreprises bénéficiaires des projets Cellule de coordination du Projet de renaissance des infrastructures (CC-PRCI), dont le PIDUCAS, le PRICI-Fonds additionnel (FA), les représentants d’agences et structures publiques et parapubliques et la société civile (ONG, COGES, associations, populations).

Le PIDUCAS vise, précisément, à renforcer la performance des infrastructures économiques clés, à travers le financement des travaux de réhabilitation  et de construction et des infrastructures économiques clés dans les villes cibles ; soutenir le développement du secteur privé, à travers la création d’un environnement favorable à la croissance des entreprises locales; améliorer les institutions, la réglementation et l’aménagement urbain par le renforcement des capacités des services en matière d’aménagement urbain et de prestation des services administratifs.

 

MK

 

Laisser un commentaire