Condamnation de Diana Blé, présumée profanatrice de la tombe d’Arafat/ Un proche de la famille dément

Contrairement à la nouvelle ayant circulé sur les réseaux sociaux, relativement à la condamnation de Diana Blé, dans l’affaire de la profanation de la tombe de l’artiste coupé-décalé, Arafat Dj, un proche de la famille de la prévenue a fait des précisions par le biais d’un confrère en ligne. Notamment concernant son inculpation par la justice ivoirienne à 2 ans de prison, cette source révèle qu’il n’en est rien, ‘’l’audition étant prévue aujourd’hui’’. Par contre, Diana Blé demeure dans les liens de la détention à la Maison de correction d’Abidjan (Maca), toujours selon ce rapporteur.

Quant à son interpellation par la police, l’information a été également démentie, parce que la présumée coupable se serait rendue d’elle-même avec son père aux forces de police. « Le mercredi dernier, accompagnée de son père, Diana Blé s’est rendue dans les locaux de la police judiciaire», rapporte l’informateur. Or il a été entendu et vu sur les réseaux sociaux que la jeune étudiante, comme elle s’est présentée dans une vidéo-confession, a été débusquée par les agents de la police, depuis son lieu de cachette.

Encore une fois, la rumeur de la profanation de la tombe du célèbre artiste, dont elle en a été l’un des relais, a vite fait de l’emporter en prison pour une période de deux ans. Rappelons que Diana Blé est poursuivie pour divulgation de fausse information sur les réseaux sociaux dont elle dit ne pas être le véritable auteur.

3A

Laisser un commentaire