Crise post-électorale de 2010 : Plusieurs victimes ont reçu réparation

La ministre de la Solidarité, de la Cohésion Sociale et de la Lutte contre la Pauvreté, le Professeur Mariatou Koné, a procédé, le samedi 11 janvier 2020, à la remise de chèques, à plusieurs victimes de la crise post-électorale, dans les locaux de la préfecture d’Odienné, chef lieu de la région du Kabadougou.

Ce sont quelques 50 victimes des différentes crises survenues en Côte d’Ivoire dont 17 ayants-droit et 33 blessés qui ont reçu réparation symbolique de l’Etat de Cote d’Ivoire.

Cette remise de chèques s’inscrit dans le cadre du vaste programme de réparation des préjudices des différentes crises survenues en Cote d’Ivoire de 1990 à 2011. A travers cette opération, il s’agit pour l’État de Côte d’Ivoire, d’apporter symboliquement son réconfort à ceux et celles qui ont perdu un parent ou qui ont subi un traumatisme physique et ou psychologique.

Ainsi, à l’étape d’Odienné ce sont environ 22 millions qui ont été remis à raison d’un million pour chaque ayant droit de personne décédée et d’un bon de prise en charge accompagnée d’une enveloppe de 150 mille pour chaque blessé.

Les bénéficiaires de ces chèques issus pour la plupart des régions du Kabadougou et du Folon n’ont pas manqué d’exprimer leur reconnaissance au Chef de l’État, Alassane Ouattara. « Aujourd’hui, vous êtes chez nous dans le Kabadougou pour nous apporter la compassion de l’Etat. Vous nous montrez aujourd’hui que nous comptons pour vous » a témoigné Diakité Moussa, leur porte parole.

A cette rencontre, la Ministre Mariatou Koné a invité les victimes au pardon. En cette année électorale, elle a également encouragé à des élections apaisées en Côte d’Ivoire. « Nous irons bientôt pour l’élection présidentielle. Faisons-en sorte que cette élection se déroule dans un climat apaisé. Une vie perdue est une vie perdue à jamais. Faisons-en sorte de voter dans la paix, dans la tranquillité et surtout dans la non-violence » a-t-elle insisté.

Cette cérémonie a enregistré la présence du Ministre Gaoussou Touré, chargé de la promotion de la riziculture, par ailleurs fils de la région.

Source : Ministère de la Solidarité

Laisser un commentaire