Drame dans une église : La tête d’un chantre décapitée, retrouvée dans le bureau de son prophète

Incroyable ! Mais vrai, l’affaire défraye la chronique et fait grand bruit sur les réseaux sociaux, en ce moment. Assassiné le jeudi 23 mai dernier, la tête du chantre Sylvio Emmanuel a été retrouvée dans le bureau de son  prophète, Niava Jean, dans la commune de Marcory, au sud d’Abidjan.

Selon nos sources, heureux et très aimable, Sylvio qui n’avait pas de problèmes avec les membres de son église, vivait sans haine avec les siens et très paisible dans sa communauté. Mais, le jeune adorateur de Dieu n’a jamais pensé un seul instant dans sa vie qu’il prenait rendez-vous avec la mort. Puisqu’il n’a pas encore accompli sa mission sur terre. Celle de glorifier son créateur. Mais, hélas, il vient d’être fauché par la mort.

Mais, que s’est-il passé pour que le chantre, Sylvio Emmanuel, soit froidement assassiné ainsi?

A en croire aux témoins, le chantre Sylvio Emmanuel était chantre dans l’une des communautés annexes de l’église du prophète Niava Jean à Marcory. Depuis quelques jours, il a décidé d’observer un jeûne de trois jours à l’église.  Pour ce faire, il dormait  dans le temple pendant ce moment. Et c’est à la veille du troisième jour de son jeûne qu’il a été tué dans son sommeil et sa tête coupée puis emportée.

Après quelques heures d’enquête, la tête du jeune chantre a été retrouvée dans les toilettes du bureau du prophète Niava Jean, au sein de  son église à Koumassi terminus 32.

Le prophète a été mis aux arrêts ainsi que son présumé complice. Ils sont actuellement détenus dans un commissariat de Marcory.

Avant l’arrivé de son avocat, le présumé assassin refuse de parler aux forces de l’ordre dudit commissariat.

Nous y reviendrons…

Carlverth KOUAKOU

Laisser un commentaire