Ligue 1 : Voici les clubs mathématiquement à l’abri d’une relégation en D2

Mathématiquement, il n’y a que quatre clubs de la Ligue 1 qui sont à l‘abri d’une relégation en D2.

Si le championnat national de Côte d’Ivoire s’arrêtait définitivement à la 21ème journée pour cause de la pandémie du Coronavirus, seulement le Racing club d’Abidjan, classé 1er avec 38 points, son dauphin, le Fc San Pedro avec 35 points suivi de l’Asec Mimosa et la Société omnisport de l’armée (SOA), classés respectivement 3ème (34 points) et 4ème (33 points) ne sont pas du tout menacés d’un retour à la deuxième division, même si ces quatre équipes perdent leurs six derniers matches.

Pour les dix autres équipes dans cette compétition dont l’Africa Sports d’Abidjan qui occupe actuellement la 10ème place avec 23 points au compteur, on pourrait affirmer aisément que rien n’est encore joué pour le maintien. Dans la baille du maintien, la lutte concerne essentiellement les clubs qui n’ont pas encore franchi la barre des 30 points en 21 matches. Dans la zone rouge, le Wac (13e, 15 pts) et Issia Wazi (14e, 13pts) sont les deux clubs qui sont véritablement en danger de relégation. Quant à l’Asi d’Abengourou (8e, 27pts), Sol Fc (9e, 27 pts), l’Africa Sports (10e, 23 pts), le Sporting club de Gagnoa (11e, 21pts) et Bouaké Fc (12e, 19pts), ils ne sont pas non plus à l’abri d’une surprise désagréable. Tout pourrait arriver pour ces différentes équipes. C’est à juste titre que des observateurs du football ivoirien craignent pour ces équipes qui, jusqu’à preuve du contraire, ont démontré qu’elles ne sont pas à leur top niveau, dans cette Ligue 1 (2019-2020) où le moindre faux pas a des conséquences lourdes et  immédiates sur le rang. Si ces cinq équipes espèrent le maintien en Ligue 1 la saison prochaine, elles savent très bien ce qui les attend ou ce qu’elles auront à faire à la reprise de la compétition.

Mais combien de temps va durer cette trêve relative à la situation sanitaire que connaît le pays ? L’inquiétude est palpable dans certaines écuries qui s’interrogent sur la gestion au quotidien et maintenir la forme de leurs athlètes en attendant la reprise probable. En tout cas, l’arrêt inattendu des hostilités suscite beaucoup d’inquiétude et aura sûrement des répercussions sur les joueurs qui seraient confinés chez eux ou au quartier général (QG) de leur club. C’est ce que fait savoir le coach de l’Africa Sports, Lignon Nagueu Georges. « C’est sûr que cela va avoir des répercussions sur la forme des athlètes. Le plus difficile sera de s’assurer que les joueurs, même à domicile, essaient de maintenir la forme avec des entraînements spécifiques », a-t-il souhaité, des propos repris par le site d’information ‘’Fratmat.info’’.

Le plus difficile en cette période où le Coronavirus fait parler de lui négativement, c’est la fraîcheur physique et la capacité à remobiliser les troupes. Ainsi, il faut s’attendre à des renversements de situation, selon le confrère, comme cela avait été le cas au retour de la trêve internationale qui a eu lieu entre les mois d’octobre et de novembre 2019. On se souvient que le retour à la compétition avait mal tourné pour l’équipe de Sol Fc qui, pourtant, faisait la course en tête du classement après trois journées. Aujourd’hui, les protégés du président Sanogo Souleymane se débattent comme un beau diable dans le milieu du tableau.

Dans cette bataille indécise pour le maintien, le Wac a montré qu’il a encore des ressources pour échapper au purgatoire. Les coéquipiers de Dagrou Armand ont enchaîné deux victoires successives avant la suspension des compétitions. Ce qui leur donne une lueur d’espoir. Pour les six dernières journées, les joueurs du président Abackar Traoré affronteront respectivement San Pedro, Gagnoa, Issia, Bouaké, l’Asec et Sol Fc. En claire, le calendrier pour chaque équipe sera également déterminant dans le décompte final.

Carlverth Kouakou

 

 

Laisser un commentaire