Lutte contre le Coronavirus / Après l’adresse du président Ouattara à la nation : Voici ce qui se passe dans les marchés, super marchés et grandes surfaces

Face à la menace du Coronavirus, le président de la République, Alassane Ouattara, s’est adressé à la nation, le lundi 23 mars 2020, pour faire le point de la situation.

En plus des 13 mesures déjà édictée par le Conseil national de sécurité (CNS), le chef de l’Etat a fait une rallonge de 8 autres mesures pour briser la chaine de propagation et de contamination de la maladie à Coronavirus. Pour vérifier l’effectivité ou la mise en application de ces mesures prise par l’Etat de Côte d’Ivoire, pour le bien-être des populations, notre équipe de reportage a fait une ronde dans la zone d’Abidjan sud.

Cette incursion a permis à notre équipe de toucher du doigt la réalité du terrain et le comportement des Ivoirien  face à l’avancée exponentielle du Coronavirus. Tôt le matin, ce mercredi 25 mars 2020, le cap est mis sur le grand marché de Belleville, situé dans la commune de Treichville. Le constat est clair. A chaque entrée de ce marché qui grouillait du monde à cette heure, des seaux d’eau savonneux et des gels hydro-alcool sont disponibles. Des usagers se lavaient les mains ou les désinfectaient. Selon nos interlocuteurs, c’est la mairie et la responsable des lieux qui ont mis ces matériels à la disposition de ceux qui fréquentent le marché. Pour eux, cela s’apparente aux règles et mesures dont l’Etat a exigé.

« Le gouvernement a pris des initiatives salutaires. Je pense que c’est pour le bien-être de la population. Et nous sommes appelés à respecter ces différentes mesures afin d’éviter la propagation et les contaminations, surtout que ce sont les Hommes qui véhicule le virus. On se lave les mains avant d’entrer dans le marché. C’est de façon régulière que le lavage des mains se fait. Comme vous le constatez, on porte des gangs et des cache-nez. C’est la mairie et la propriétaire du marché qui nous partagent ces matériels. Chaque matin la mairie vient nous approvisionner. Nous avons mis des gels hydro-alcoolique sur nos tables afin de désinfecter nos clients », a fait savoir Ablavi Rose.

Pour Dame Ablivi, il est important d’utiliser régulièrement le gel surtout qu’elles sont en contact permanent avec l’argent. Amani N’guessan Yvonne ne dira pas le contraire. Pour cette ‘’maman’’ d’environ 45 ans, une fois dans le marché, il faut mettre en évidence les consignes édictées.

« En tout cas, au marché ici, nous respectons scrupuleusement les différentes mesures édictées par l’Etat Ivoirien. Notre propriétaire, la  patronne du marché a mis de l’eau dans tous les coins du marché. Avant de rentrer dans le marché, tu dois te plier aux exigences que le gouvernement a indiquées. Une fois dans le marché, nous observons la distance réglementaire. On ne se serre pas la main ni faire des accolades », a-t-elle confié.

Saluant les efforts remarquables du gouvernement, Coulibaly Ramatou, très remontée contre la pandémie du Covid-19, souhaite que ces mesures soient suivies de la répression afin que tout le monde respect ces règles. Dans le super marché qui se trouve dans les environnants, c’est le même décor. Des clients qui fréquentent ce lieu étaient en rang, respectant les principes. Egalement des seaux d’eau savonneux et des gels hydro-alcooliques sont bien visibles. Même à l’intérieur du magasin, des efforts sont faits.

« La situation est novice dans les habitudes des Ivoiriens qui n’avaient pas prévu cela. Certes, c’est difficile d’appliquer scrupuleusement ces mesures, mais nous demandons aux clients de faire les efforts personnels pour respecter la distance de 1 m au sein du magasin. Ici nous avons deux sortes de clients. Certains sont disciplinés. Par contre, d’autres ne le sont pas. Mais dans l’ensemble tout ce passe bien », a indiqué la patronne du super marché, madame Amzana.

De l’hypermarché Carrefour, à Marcory, en passant à Orca Deco et au Cap Sud, le constat est identique. Des dispositions ont été prises selon la recommandation du gouvernement. « Des Ivoiriens ont fini par comprendre que l’heure est grave et qu’il est important d’être discipliné face à la menace du Coronavirus », s’est dit satisfait, Samaké Amadou, opérateur économique, de la réaction instantanée  de la population.

C’est ici l’occasion de mettre en exergue le comportement de la population qui n’aménage aucun effort pour accompagner le gouvernement à lutter contre le Coronavirus.

Carlverth Kouakou

 

 

Laisser un commentaire