Mine d’or d’Ity : mort d’un orpailleur clandestin, des gendarmes tabassés

La tension est tendue à Ity, localité proche de Zouan-Hounien, à l’ouest de la Côte d’Ivoire. Le décès d’un orpailleur clandestin survenu la semaine dernière à provoqué la colère des populations locales. Ces derniers ont assiégé le site de la société minière d’Ity, agressant les forces de sécurité en service.

Pour les communautés, les gendarmes sont à la base de la mort de ce jeune homme.
Lors d’une patrouille effectuée conjointement par les gendarmes et vigiles commis pour la surveillance du site, les agents de sécurité tombent sur trois hommes menant des activités d’orpaillage clandestin. Une course poursuite s’engage. Dans la fuite, les orpailleurs clandestins se jettent dans le fleuve Cavaly pour échapper à leurs poursuivants. Si deux ont eu la vie sauve, ce n’est pas le cas du troisième qui trouve la mort dans le fleuve.

La dépouille de ce dernier est repêché le lendemain, mercredi 8 mai. Le même jour, les populations, révoltés, ont pris d’assaut le site de la société minière. Sur place, les vigiles et gendarmes sont molestés. Alertés, un contingent de gendarmes venu de Zouan-Hounien arrive rapidement sur les lieux avant que le pire ne surviennent. Plusieurs forces de sécurité sont blessés, signale les autorités locales.
La tension est encore vive dans la zone. Des tractations sont en cours pour ramener de l’ordre dans la ville.
La mine d’or d’Ity est l’une des plus importante du pays. Selon son directeur, elle devrait rapporter plus de 150 milliards F CFA au gouvernement ivoirien et quelques 9 milliards en faveur des communautés locales. Dans la zone comme dans plusieurs localités d’extraction minière, le phénomène de l’orpaillage clandestin s’intensifie. Des décès sont régulièrement signalés et de nombreuse conséquences sur l’environnement déplorées.

 

Carlverth KOUAKOU

Laisser un commentaire