PDCI-RDA : KKB tourne totalement le dos à Bédié

Le divorce est désormais consommé entre le président du parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI-RDA), Henri Konan Bédié et son ancien président de la jeunesse, Kouadio Konan Bertin. 

Le rejet du dossier de candidature de Kouadio Konan Bertin dit KKB à l’investiture du Pdci-Rda à l’élection présidentielle d’octobre 2020 semble ne pas être du goût de l’ex conseiller du président Henri Konan Bédié.

” La décision prise par le Comité des Candidatures aux ordres, est un attentat contre la démocratie.”, a déclaré l’ancien député  de Port-Bouet, au cours d’une conférence de presse qu’il a animée ce mardi 07 juillet 2020 dans un hôtel à Abidjan.

Selon lui cette décision ” est l’œuvre d’un escadron servile uniquement motivé par la préservation de ses propres intérêts”.

Tout en indiquant qu’il ne souhaite pas exercer de recours devant un organe de justice dans les affaires internes du PDCI, KKB estime que cette décision est ” un mauvais coup porté à l’image du parti et à la confiance des militants”.

Pour celui qui se fait appeler maintenant le ‘’Soldat éclairé’’, il a fallu être candidat, se faisant démarquer, à un moment donné pour briser le mythe de Bédié. « J’ai été candidat indépendant dans l’histoire du PDCI. Cela a ouvert la porte à d’autres cadres du parti », a soutenu KKB. Même si dans un passé récent Konan Bertin disais qu’il est de retour pour servir son ‘’père’’, cela n’a été que de coute durée.  « Je n’ai jamais été un soldat égaré. Mais plutôt un soldat éclairé qui a toujours voulu écrire une nouvelle page pour le PDCI. Si mon parti me refuse, la candidature indépendante serait une éventualité », a-t-il averti sa ‘’famille politique’’, avant de lever un coin du voile sur le poste qu’occupe auprès de Bédié.

« J’ai fait preuve de naïveté au sein de mon parti. Je veux que la noblesse de ma bonne foi soit perçue. J’ai tout prouvé dans mon combat au PDCI. J’ai fait mes preuves, qu’on me reconnaisse mes droits. A parti de maintenant, je ne suis plus le conseiller de Bédié. Appelez-moi désormais l’ex-conseiller d’Henri Konan Bédié », a-t-il botté en touche son titre de conseiller spécial du président de PDCI. Voici qui est clair et net, Kouadio Konan Bertin vient ainsi de se réveiller de son cauchemar. Comme cela ne suffit pas, il s’est également interrogé pourquoi sa candidature dérange tant le Secrétaire exécutif en chef du PDCI, Maurice Kakou Guikahué ? « Pourquoi ma candidature dérange le PDCI ? Dites à Guikahué que j’étais là, quand il menaçait les délégués, s’ils acceptaient ma candidature. Pourquoi vous voulez que je parte ? Vous m’aurez dans vos souliers. Je n’irai nulle part », a-t-il martelé.

Répondant à la question de son parrainage, KKB a révélé que le ministre d’Etat, ministre de la Défense, Hamed Bakayako, a toujours été son grand frère particulier. Pour rappel, le parti doyen sera en conclave du 26 au 27 juillet prochain pour la convention d’investiture de son candidat à la présidentielle 2020.

Carlverth Kouakou

Laisser un commentaire