Une douzaine de morts lors d’une attaque au Nord du Mali

Douze civils maliens ont été tués, dimanche, par des bandes armées près de la ville de Ménaka, dans le Nord-est du Mali, à la frontière avec le Niger, selon un communiqué publié par Fahad Almahmoud, le secrétaire général du Groupe d’autodéfense Touareg Imghad et Alliés (GATIA). « Ces crimes abominables commis à l’encontre de civils tendent à créer la terreur », a ajouté la Coalition, expliquant que les auteurs de ces massacres, affiliés au réseau criminel opérant le long de la frontière Mali-Niger, en plus d’avoir tué douze civils de la communauté Ibogholitane et Idarfane, ont calciné trois véhicules, dont un camion.

Laisser un commentaire