Visite de travail dans le Gôh : Gon salue la mobilisation et exhorte aux populations de rester sourds aux appels à la violence

En visite de travail dans la région du Gôh, le premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, a salué, le dimanche 12 janvier 2020, la grande mobilisation et l’accueil qui lui avaient été réservés par la population. 

«Quelle mobilisation !», s’est exclamé le chef du gouvernement à l’entame de son discours, à Gagnoa, dans le fief de Laurent Gbagbo.

C’était  à la faveur de la cérémonie d’hommage des populations de cette région au Président Alassane Ouattara, au stade Biaka Boda. Pour lui, au vu de cette forte mobilisation qui a regroupé toutes les populations dans leurs différentes composantes, nul doute que les Ivoiriens fument depuis fort longtemps le calumet de la paix.

Le Premier ministre assure qu’il est venu à Gagnoa et qu’il a vu des Ivoiriens en symbiose, réunis autour des mêmes idéaux. Il ajoute que des différentes rencontres qu’il a eues avec les chefs traditionnels notamment, des conclusions qui en sont ressorties, il a la pleine conviction que les Ivoiriens se retrouvent dans le creuset de la paix, de l’union, du rassemblement et de la cohésion sociale. «Les populations de Côte d’Ivoire vivent ensemble. Elles partagent tout. Et vous le démontrez aujourd’hui au stade Biaka Boda », a-t-il soutenu.

«Je suis venu et j’ai vu. Nous irons lui dire fidèlement qu’il n’y a pas de problème entre les Ivoiriens. La Côte d’Ivoire est réconciliée », a-t-il affirmé avec force et conviction. En revanche, il a relevé que c’est avec les hommes politiques qu’il y a des problèmes. «C’est aux hommes politiques qu’on doit envoyer des messages de paix et de réconciliation, en leur demandant de tenir des discours qui riment avec la cohésion sociale et l’union», a-t-il poursuivi.

Le disant, Amadou Gon Coulibaly déplore le fait que nombre d’entre eux aient fait de la réconciliation nationale un fonds de commerce qui, hélas, ne prospère plus. Il assure que les Ivoiriens «ont vu ceux qui chantent constamment l’hymne de la réconciliation, alors même qu’ils marchent à contre-courant. La population sait faire le discernement». Avant de saluer la deuxième phase du dialogue avec l’opposition et la société civile. «Que Dieu fasse que ce nouveau vent de réconciliation qui souffle sur le pays se maintienne», a-t-il souhaité.

Aussi a-t-il lancé cet appel solennel à tous les Ivoiriens. « Je voudrais lancer dans le Gôh un appel au rassemblement et à la cohésion autour du Président de la République, SEM. Alassane Ouattara. Ensemble, poursuivons dans l’union, la rigueur et le travail nos efforts pour construire une Côte d’Ivoire de progrès continu, de paix et de bonheur pour nous-mêmes, nos enfants et nos petits-enfants», a-t-il recommandé.

Autre sujet abordé par le chef du gouvernement, selon le confrère, l’avenir des jeunes. Au cours du meeting, tout comme à la faveur d’une rencontre qu’il a eue avec eux à la résidence du préfet de région, le Premier ministre les a exhortés à cultiver le goût du travail et à prendre leur destin en main. Il les a invités « à faire preuve de la plus grande responsabilité. Restez sourds aux appels à la violence».

ckou/MA

Laisser un commentaire