Sud-Comoé / Présélection concours Awoulaba 2021:Marie-Noëlle Sérikpa élue reine de la région

by Zephirin

A l’issu d’une compétition fortement disputée par les 10 prétendantes à la couronne  de l’Awoulaba 2021 du Sud-Comoé, Marie-Noëlle Sérikpa a été, le samedi 17 avril 2021, élue nouvelle ambassadrice de la région pour la représenter à la finale nationale, le 31 juillet prochain.

La reine de la beauté féminine africaine de la région du Sud-Comoé est connue depuis le samedi 17 avril 2021. Mlle Serikpa Marie Noëlle a été élue ‘’Awoulaba 2021’’ au terme de la présélection du concours de beauté, à la salle des fêtes de la mairie d’Aboisso. Ainsi, l’honneur de représenter la région du Sud-Comoé à la finale du concours national, le 31 juillet prochain, est revenu à la nouvelle ambassadrice de la région du Sud-Comoé. Avant le défilé des différentes candidates, les organisateurs ont souhaité que la reine du soir soit le choix de tous. « Je souhaite que l’Awoulaba de ce soir fasse l’unanimité en vue de représenter, dignement et valablement, la région du Sud-Comoé à la finale du 31 juillet 2021 », a demandé commissaire Wacouboué Médard, membre du comité d’organisation, aux arbitres de ce concours. Ainsi, sur fond de lutte contre la pandémie du Coronavirus, avec pour thème « la pandémie de Covid-19, les gestes barrières », chacune des différentes prétendantes à la couronne de l’Awoulaba de la région a adressé un message de sensibilisation sur la crise sanitaire aux  participants de la soirée. Une étape qui a permis au public d’apprécier leur niveau de langue. Au cours de cette compétition destinée à la promotion culturelle et de valorisation de la beauté féminine africaine, 10 candidates gracieuses, naturelles, charmantes se sont disputées la couronne de l’Awoulaba 2021 de la région du Sud-Comoé, en se sont soumettant aux trois passages exigés. À l’issu de ces épreuves, le jury a été séduit par la beauté de la nouvelle reine de beauté féminine africaine du Sud-Comoé avec à ses côtés, Mlles Laurène Assiri, première saraman et  Marie-Paule Oba, deuxième saraman. Étudiante en droit et mère d’un enfant, la jeune fille de 25 ans a exprimé sa joie pour son élection parmi les plus belles de la localité.  « Par la grâce de Dieu, tout s’est bien passé. Je tiens vraiment à remercier les organisateurs pour son professionnalisme, parce que nous avons été en de bonnes conditions », a déclaré la plus belle femme du Sud-Comoé. C’est donc un pari gagné pour le Comité Awoulaba Côte d’Ivoire (CACI) et son comité régional pour le succès de cette édition du concours.

XG

Articles similaires