Ibuprofène Vs paracétamol : quels sont leurs réelles différences ?

Il est bien connu que l’ibuprofène et le paracétamol sont utilisés dans le même but. Mais quelles sont les différences entre ces deux analgésiques ? La vérité, en fin de compte, n’est pas si simple. L’ibuprofène et le paracétamol ont tous deux leurs avantages et leurs inconvénients : le choix que vous ferez dépendra de votre situation personnelle et de vos préférences. Voici un aperçu de quelques-unes des principales différences entre ces deux produits.

La première différence réside dans leur mode d’action

L’ibuprofène réduit l’inflammation, tandis que le paracétamol ne la réduit pas . En effet, l’ibuprofène est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS), ce qui n’est pas le cas du paracétamol. Cela signifie que si vous souffrez de douleurs causées par une inflammation, comme l’arthrite, l’ibuprofène peut être plus efficace que le paracétamol. Vous devez également garder à l’esprit que les AINS peuvent avoir des effets secondaires, comme un risque accru de saignement gastro-intestinal.

Le paracétamol, quant à lui, agit en réduisant la production de certaines substances chimiques dans le cerveau qui sont responsables des signaux de douleur. Cela signifie qu’il peut être efficace pour tous les types de douleur, et pas seulement pour la douleur causée par une inflammation.

La deuxième différence est le temps d’action

L’ibuprofène commence à agir dans les 30 minutes à une heure après avoir été pris par voie orale. Le paracétamol, quant à lui, met environ 30 minutes à une heure pour commencer à agir lorsqu’il est pris par voie orale. Toutefois, le paracétamol peut également être pris par voie intraveineuse (dans une veine), ce qui lui permet d’agir dans un délai de 30 minutes. Si vous avez besoin d’un soulagement rapide de la douleur, le paracétamol peut être la meilleure option. Cela dit, il est important de garder à l’esprit qu’il ne peut être pris par voie intraveineuse que s’il est administré par un professionnel de la santé.

À lire aussi :  Anxiété chronique : comment la combattre au quotidien ?

La troisième différence concerne les effets secondaires

Ces deux analgésiques agissent de la même manière, en stoppant la production d’une substance chimique appelée prostaglandine qui provoque une inflammation, un gonflement et une douleur. Bien qu’ils agissent de la même manière sur votre corps, ils peuvent vous affecter très différemment. De plus, ces deux médicaments ont également des effets secondaires différents, certains plus graves que d’autres. Il est donc important de comprendre le fonctionnement de chacun d’eux avant de décider lequel est le plus approprié pour vous ou vos proches ! Voici les effets secondaires les plus courants.

L’ibuprofène peut causer :

  • Des douleurs d’estomac
  • Des nausées et des vomissements
  • Diarrhée
  • Constipation
  • Maux de tête
  • Vertiges

Le paracétamol peut provoquer :

  • Des lésions hépatiques
  • Des lésions rénales
  • Réactions allergiques
  • Éruptions cutanées

La quatrième et dernière différence est la durée d’action

Ils ont tous deux des propriétés analgésiques, mais la durée d’action de ces deux médicaments est très différente. Les durées d’action de l’ibuprofène et du paracétamol peuvent être divisées en trois catégories : le début, l’effet maximal et la durée. L’apparition fait référence à la rapidité avec laquelle un médicament commence à agir. Le pic d’effet fait référence au moment où le médicament est le plus puissant. Et la durée fait référence à la période pendant laquelle le médicament continue à agir avant de devoir être repris ou arrêté. L’ibuprofène a un début d’action rapide (environ 15 minutes) et un pic d’effet intermédiaire (2 à 4 heures).

Le délai d’action du paracétamol est plus lent (environ 30 minutes) mais son effet maximal est plus long (4 à 6 heures). En ce qui concerne la durée, l’ibuprofène dure environ 4 à 6 heures, tandis que le paracétamol peut durer jusqu’à 8 heures.

Laisser un commentaire