Présidentielle 2020/Mission tripartite ONU-UA-CEDEAO: KKB favorable à la date du 31 octobre

A l’issu de sa rencontre avec la mission tripartite ONU-UA-CEDEAO en Côte d’Ivoire relative à la présidentielle du 31 octobre 2020 au siège de l’intuition Ouest africaine le mardi 6 octobre 2020, le candidat indépendant à la l’élection à venir, Kouadio Konan Bertin dit KKB, s’est réjoui de cette activité. A l’occasion, le plus jeune des prétendants à la magistrature suprême a donné sa position relativement au débat sur la date des élections suscité par une marge certaine classe politique ivoirienne.

Pour KKB, la tenue de la présidentielle à la date constitutionnelle sauverait des vies. « En ce qui nous concerne, nous avons choisi entre deux maux, le moindre mal, à savoir la tenue du scrutin à la date indiquée par la Constitution. Et nous nous engageons à faire en sorte que ce scrutin ne conduise pas à la mort », a-t-il déclaré. Et de poursuivre en s’interrogeant : « si le scrutin n’a pas lieu le 31 octobre, qu’est-ce qui aura lieu et prévu par la Constitution ivoirienne ? ». Ensuite, dira-t-il, « Nous sommes en phase avec les objectifs de cette mission ».

Pour le challenger de Ouattara, de Bédié et d’Affi N’Guessan, l’objectif de la communauté internationale à travers ces échanges est de prévenir les conflits qui pourraient naître au lendemain des élections. Invite-t-il, dans ce sens, les différents candidats retenus par le Conseil constitutionnel pour la présidentielle prochaine à renouer le dialogue pour offrir la paix à la Côte d’Ivoire. Car le pays, dit-il, a une place primordiale sur le continent africain. «Nous, hommes politiques ivoiriens, nous devons nous mettre à la hauteur des espérances et faire en sorte de ne pas fermer les sillons mais plutôt de les élargir », a conclu Kouadio Konan Bertin.

 

ZG

Laisser un commentaire