Covid-19 : Le respect des règles sanitaires au cœur d’un atelier

Pour contribuer à l’amélioration de la compétitivité des PME ivoiriennes des filières de l’anacarde et du manioc bénéficiaires du projet « SheTrades Afrique de l’Ouest », le Centre du Commerce International (ITC), agence conjointe de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et des Nations Unies (ONU) a organisé, le mardi 23 septembre 2020, à Abidjan, un atelier pour soutenir les femmes.

Cet atelier est entièrement dédié à appuyer l’internationalisation des micros, petites et moyennes entreprises (MPME). Exposant sur le thème : « Relever les défis de la qualité et de la sécurité des denrées alimentaires en cette période de Covid-19 », Yao Daouda, initiateur de cette pensée, a exhorté les participants au respect des règles sanitaires. Car selon lui la maladie est toujours présente. L’objectif de cette rencontre est de sensibiliser les participants sur les risques de la maladie à corona virus (COVID-19) en milieu professionnel, instruire les participants sur les bases de la mise en place d’un système de management de la qualité et de la sécurité des denrées alimentaires. Pour Yao Daouda, il est important de faire connaître aux participants les risques de la Covid-19 en milieu professionnel.

Selon lui, l’ITC combine à la fois l’expansion des opportunités d’échanges et le développement durable et inclusif. Dans ce cadre qu’il met en œuvre l’initiative « SheTrades » qui offre aux femmes entrepreneures du monde entier un réseau et une plateforme uniques leur permettant de se connecter aux marchés. Le projet « SheTrades Afrique de l’Ouest », financé par l’Agence Coréenne de Coopération Internationale (KOICA) est une émanation de cette initiative.

« Il vise d’ici 2023 à contribuer à l’amélioration des conditions de vie de dix mille (10.000) femmes à travers des chaînes de valeur inclusives en Côte d’Ivoire, en Guinée, au Libéria et en Sierra Leone. Ainsi, l’anacarde a été sélectionné pour la Sierra Leone, le manioc pour le Libéria, le karité pour la Guinée. En Côte d’Ivoire, le projet cible tous les secteurs agricoles sélectionnés dans les autres pays, à savoir : l’anacarde, le manioc et le karité. Les principaux axes d’intervention du projet sont la sensibilisation sur le genre et son inclusion partout où nécessaire, le renforcement des capacités techniques des différentes cibles du projet, selon les besoins identifiés et l’élargissement des marchés pour les PME dans les secteurs agricoles retenus et des revenus qu’elles en tirent », a-t-il donné l’information.

Pour ce faire, a-t-il poursuivit : « L’ITC fournit des formations, du coaching, des informations utiles, des outils et du soutien nécessaires aux PME, aux ménages agricoles dans les secteurs choisis ». Il faut noter que : les travaux de l’atelier ont été facilités par le Conseiller Technique national « SheTrades Afriquede l’Ouest ».

 

Carlverth Kouakou

 

Laisser un commentaire