Assemblée nationale : La Commission des affaires générales et institutionnelles a reçu le projet de loi sur la recomposition de la CEI

Le projet de loi sur la recomposition de la CEI est en ce moment sur toute l’étendue du territoir national. Il a été déposé sur la table des députés le vendredi 12 juillet 2019.

Tout porte à croire que, le projet de loi portant recomposition de la Commission électorale indépendante (CEI) est désormais une réalité. Cet grand projet tant attendu a été transmis aux députés de la Commission des affaires générales et institutionnelles de l’Assemblée nationale pour examen, le mardi 16 juillet.

La nouvelle commission de Cei comprend au total 15 membres dont un représentant du chef de l’Etat, un représentant du ministère de l’Intérieur, un représentant Conseil national de la magistrature, de six représentants de la société civile, de trois du parti au pouvoir et trois de l’opposition.

Dans le contexte actuel, les représentants du chef de l’Etat et du ministère de l’Intérieur ne pourront pas être candidat au poste de président de la CEI. 

Même si du côté du parti au pouvoir, on estime que cette recomposition respect l’Arrêt de la Cour africaine des droits de l’homme, ce n’est pas le cas de certains partis de l’opposition, qui estiment qu’il ne de s’agit pas de recomposition, mais d’une réforme en profondeur. 

Carlverth Kouakou

Laisser un commentaire